ENFANTS dès 6 ans . . . ADOLESCENTS . . . ADULTES

 

***

Le neuropsychiatre colombien, Alfonso Caycedo, alors médecin à Madrid, insatisfait par les méthodes pratiquées en psychiatrie, part au Japon et en Inde à la recherche de techniques ancestrales. En Suisse, il collabore avec Binswanger, père de la psychiatrie phénoménologique.
En 1960, il créé la sophrologie, une méthode permettant de trouver un meilleur équilibre psychocorporel, inspirée de philosophies et techniques:
  •  orientales (yoga, bouddhisme zen et tibétain),
  •  occidentales (la phénoménologie, diverses méthodes de relaxation, hypnose...). 

 

La sophrologie, tout d'abord à visée thérapeutique, entre dans le champ de la pédagogie et du mieux-être dans les années 80. Les domaines d'application sont nombreux (stress, sommeil, anxiété, gestion des émotions, préparation aux examens, préparation du sportif...)

 

***

 

La sophrologie est basée sur les Relaxations Dynamiques (RD) et des techniques spécifiques.

Les 1ers degrés de la Relaxation Dynamique (RD) sont incontournables pour retrouver une présence et une conscience corporelle, mais aussi une plus grande présence à l'environnement. Il s'agit de redonner au corps toute sa dimension, alors que souvent le mental prédomine et de prendre sa place dans l'environnement. 

Dans la 1ère RD, des mouvements associés à la respiration, en position assise ou debout, visent à explorer le schéma corporel. Progressivement, le corps se relâche, trouve ses ancrages. La posture se fait naturelle, dans l'ouverture et non plus dans la protection ou le replis.

C'est alors l'équilibre entre le corps, le mental et les émotions qui petit à petit s'harmonise, permettant d'évoluer vers les autres RD et de progresser vers un mieux-être.

 

***

La sophrologie s'adapte à tous les âges (sophrologie ludique dès 6 ans) et se pratique en positions assise et debout.
Les séances sont basées sur :
- l'écoute bienveillante (Carl Rogers)
- des exercices corporels associés à la respiration : consolidation du schéma corporel : présence corporelle, sensations, perception, posture, ancrages - relâchement des tensions - exploration de la respiration.
- des exercices faisant appel au mental : il est proposé de se ressourcer à son vécu dans ce qu'il a de positif ou encore de se projeter positivement. Associés à un fort ancrage corporel, ces exercices favorisent l'émergence des capacités.
Une pratique simple et quotidienne est indispensable, entre les séances, pour progresser et devenir autonome. 

 

***
 
Avec l'entraînement, un mieux-être, un mieux-vivre,
une plus grande présence à soi-même et au monde s'installent.