Acouphènes, hyperacousie, sophrologie

acouphènes, hyperacousie, sophrologie Rouen
  • Les acouphènes :

 

Les acouphènes sont un bruit continu ou intermittent ou synchrone avec les battements cardiaques, bruits aigus ou sifflements, grésillement, bourdonnement...L'acouphène peut avoir plusieurs causes : baisse de l'audition, bouchon de sérumen, otite, médicaments, traumatisme sonore, maladie de Ménière...

5% des acouphènes sont dits objectifs, ils sont rattachés à un trouble réel. Cependant les 95% sont dits subjectifs, plusieurs hypothèses tentent d'expliquer ce symptôme. 

 

Dans certains cas, les acouphènes sont mal vécus et peuvent générer un mal-être grandissant affectant la vie quotidienne. Dans ce cas la sophrologie va permettre de les oublier. C'est le processus naturel de l'habituation que l'on met en place (il y a habituation lorsqu'un stimulus sensoriel n'entraîne plus de réaction du système nerveux).

 

  • L'hyperacousie :

 

L'hyperacousie, intolérance anormale au bruit, peut être handicapante au quotidien (voire douloureuse) et entraîner de lourdes conséquences (fatigue, anxiété, maux divers, désocialisation).

 

L'hyperacousie provient d'une hyperactivité des voies nerveuses auditives. Elle peut survenir à la suite d'un traumatisme sonore, d'une hyper-vigilance aux perceptions auditives jusqu'à atteindre un seuil d'alerte.

Elle peut être accompagnée de sensations douloureuses d'origine musculaire extra-auriculaire.

Tout comme les acouphènes, elle est en lien avec le système limbique (émotions) et le système nerveux autonome.

 

Avant de vous faire accompagner par un sophrologue, vous devez consulter un médecin ORL*. Diagnostic et examens complémentaires vous permettront, au besoin, d'être orienté vers un audioprothésiste ou tout autre professionnel. La sophrologie ne peut se substituer à un suivi médical.

 

La sophrologie est une alliée lorsque acouphènes et hyperacousie deviennent insupportables.

 

Lors des premières séances, la problématique auditive est laissée de côté. Il s'agit en premier lieu de conforter la présence corporelle dans sa globalité (mouvements et respiration). Vous apprenez à vous recentrer, à relâcher les tensions, à retrouver le calme. Petit à petit, on peut alors agir sur le mental, le bruit perd de sa connotation négative. L'accompagnement par la sophrologie, en complément du suivi médical, va permettre de reprendre confiance et d'accueillir différemment l'environnement sonore quotidien ou d'oublier les acouphènes.

 

Vous apprenez à :

  • découvrir votre corporalité en renforçant le schéma corporel,  perception du corps dans sa globalité sans connotation négative.
  • faire baisser l'anxiété
  • réduire l'état d'hypervigilance
  • défocaliser des bruits ou acouphènes afin de mettre en place le processus naturel d'habituation
  • ré-associer bruits ou acouphènes à un état général de bien-être.
  • orienter vos pensées de façon positive et bien sûr, lâcher prise

 

Pour changer les choses, il est nécessaire de s'approprier la méthode. Les séances, ainsi que la pratique simple au quotidien, vont permettre de modifier la façon dont on appréhende ces symptômes et d'évoluer positivement jusqu'à acquérir un mieux-être.

 

 Témoignage acouphènes & sophrologie : voir la vidéo

 

* L'AFREPA, association française des équipes pluridisciplinaires en acouphénologie, vous accompagne. A Rouen vous pouvez contacter le Dr Pannetier, ORL au CHU de Rouen, membre de l'AFREPA. Je suis membre de l'AFREPA dans l'équipe du Dr Pannetier depuis début 2016.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0